IMG_7497.jpg
sceau_edited.jpg

QIGONG 氣功 YIGONG意功
remplir le réservoirrecharger les batteries​​

La pratique du Qigong se fait de plusieurs manières différentes, et il existe de nombreuses formes de Qigong dans la tradition. La famille Yang s'axe sur les Qigong de l'arbre, qui sont déclinés en 6 positions, statiques et en mouvement (respiratoires). Nous pratiquons également les 8 Brocarts ou "Merveilleux Vaisseaux", ainsi que les Qigong des méridiens mais sans visée thérapeutique calculée, par souci évident de manque de diagnostic thérapeutique dans un cours.

 

Les Qigong sont faits pour capter l'énergie ou l'émettre, mais avant toute chose, pour la déployer. C'est pour cela que nous travaillerons au bout de quelques mois, une fois le diaphragme suffisamment détendu, avec la respiration inversée dite "interne", outil central du style Yang Originel.

 

Les 21 Yigong en mouvement et les 5 Yigong statiques ont pour fonction de rééquilibrer le système nerveux, clarifier le mental et "recharger les batteries", image en lien avec le potentiel bioélectrique du système nerveux relié au derme dès l'embryogénèse.

 

Yi signifie l'intention:

 

à l'opposé de la volonté qui s'apparente à l'Eau (Rein/Vessie), Yi est liée au Feu (Coeur/Intestin Grêle) et à l'observation, au subtil, là où la volonté n'est qu'unilatéralité, Yi demande une relation. C'est autour de la colonne vertébrale que la détente progressive libèrera l'intention, comme un parallèle entre les sorties nerveuses (métamères) au niveau des vertèbres, et les voies de cheminement de l'intention sans blocage musculaire. Par les positions de Yigong, le dos va peu à peu se débarrasser des tensions liées à trop de volonté, trop de port de charges mentales inutiles, trop de colère, trop de stress...